Conférences économie

En 2013

L’ADHESION DE LA RUSSIE A L’ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE : QUELS CHANGEMENTS ? POUR QUI ?

Conférence
Jeudi 28 mars 2013 à 18h00

Maison de l‘International
Hôtel de Lesdiguières-Parvis des Droits de l’Homme
1 rue Hector Berlioz – Grenoble (Jardin de Ville)

par  Julien VERCUEIL

Economiste, maître de conférences à l’Institut National
des Langues et Civilisations Orientales de Paris (INALCO)

Julien Vercueil est maître de conférences en sciences économiques, habilité à diriger des recherches à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales de Paris (INALCO).
Ancien élève de l’ENS Cachan et de l’IEP de Paris, spécialiste de l’économie de la Russie et de l’Europe centrale et orientale, il a fondé puis dirigé de 2008 à 2011 la licence professionnelle « Développement international de l’Entreprise vers les Marchés Emergents » à l’Université Jean Moulin de Lyon, en partenariat avec des entreprises exportatrices de la région Rhône-Alpes.
Rédacteur en chef adjoint de la Revue de la Régulation (CNRS), Julien Vercueil publie régulièrement dans des revues scientifiques consacrées à  l’économie internationale. Il est l’auteur de Transition et ouverture de l’économie russe (1992-2002) (L’Harmattan, 2002), De la chute du Mur à la Nouvelle Europe. Économie politique d’une métamorphose, co-écrit avec J.-P. Pagé (l’Harmattan, 2004), Nouvelles Europes. Trajectoires et enjeux économiques, co-dirigé avec N. Rodet-Kroichvili et P. Koleva (Presses de l’UTBM, 2006), et Les pays émergents. Brésil – Russie – Inde – Chine… Mutations économiques et nouveaux défis (Bréal, 3ème édition 2012).

CONTEXTE :
La Russie : contexte économique et relations commerciales avec la France

Depuis la transition politique de 1991, la Russie s’est ouverte à l’économie de marché et a vécu une transformation brutale. Ce pays est aujourd’hui en plein développement économique avec un taux de croissance annuelle de 6%, ce qui lui permet de se classer parmi les premiers pays émergents actuels.

Le premier partenaire économique de la Russie est la Chine et de loin, qui a dépassé l’ensemble européen en 2010. Parmi les partenaires européens de la Russie, les plus avancés sont les allemands, suivis par les hollandais, ainsi que par les italiens. Comme l’a montré l’exposé d’Alexander Kostyukov, directeur adjoint de la Représentation Economique et Commerciale de Russie en France (voir le contenu de cette conférence, le
4 avril 2012 sur le site de France-Russie-CEI), la France arrive en 10ème position dans la position française. Elle est prépondérante dans le vin et les boissons alcoolisées, les cosmétiques et les produits pharmaceutiques, elle est forte dans les domaines de l’automobile, de l’aéronautique et du spatial. Les industries agroalimentaires, manufacturières, les sociétés de service et la grande distribution sont en bonne place. La balance commerciale reste toutefois en faveur de la Russie du fait de la facture énergétique (pétrole et gaz pour l’essentiel).
 

Depuis 5 ans, on note un fort accroissement de l’intérêt et de l’investissement des entrepreneurs français pour ce pays. Par exemple, les sociétés Renault, Alstom, Total, Danone se sont implantées grâce à des joint-ventures ou des prises de participation plus ou moins importantes dans des sociétés russes. Schneider Electric y a construit sa propre usine. Auchan, Leroy Merlin ont ouverts des hypermarchés dans les plus grandes villes russes. Les banques Société Générale et BNP Paribas ont été parmi les premières à donner au pays l’accès à des comptes bancaires à destination des particuliers. La crise actuelle a cependant freiné sensiblement ce développement.

Dans ce contexte, quels seront les effets de l’adhésion de la Russie à l’OMC ? Quels changements produira-t-elle ? Pour qui ? Les entreprises françaises seront-elles plus incitées à investir dans ce pays ?

En 2012

Présentation A.Kostyukov 04 04 12

En 2011

Etat de la coopération franco-russe dans le domaine économique en 2011 – A.Kostiukov

Zones économiques spéciales en Russie – A.Kostiukov